Tagus Route

Un jour, on est parti du Tage par la mer en direction au monde. De nos jours arrivent au Port de Lisbonne des navires de tous les horizons. Depuis toujours, le lit de ce fleuve a été fondamental pour l’économie locale et nationale.


Dans ses eaux limpides, les bains étaient fréquents et les laveuses assidues. Dans ses courants ont vécu des pêcheurs, ont été accueillis des agriculteurs, sont partis des navigateurs et ont pris le large des bateaux produits dans les chantiers navals nationaux.


Transformant la vie des populations qui lui embrassent ses rives, la dynamique fluviale a depuis toujours soutenu la dimension culturelle, symbolique, spirituelle et affective d’un peuple. 


Historiquement, ses pêcheurs avieiros résistent tant que faire se peut à la destruction des richesses piscicoles. Ses moulins, tels que Moinhos da Maré ou Moinhos de Alburrica conservent le souvenir de la longue et intense relation entre l’activité agricole et le fleuve. À la place de la déjà disparue Compagnie portugaise de pêche s’élève aujourd’hui le Musée Naval d’Almada, dans un hymne à l’ancienne construction navale qui a un jour permis aux chantiers navals de Lisbonne d’être considérés comme les meilleurs du monde. Et quelques uns des exemples architecturaux les plus étonnants de l’Histoire du Portugal reposent éternellement sur ses rives, tels que la Tour de Belém, le Monument aux Découvertes et le Monastère des Hiéronymites.


Fleuve fait de symbiose du passé et du futur, le Tage offre son beau et serein front fluvial sur des vues imprenables depuis des bâtiments contemporains tels que le Musée du Néo-Réalisme, l’Usine des Mots, la Casa da Cerca, le Terminal de Croisières ou l’Atelier d’Arts Manuel Cargaleiro, projet architectural signé par Siza Vieira, mais aussi depuis des trésors anciens, avec des vues particulièrement privilégiées depuis le Château de Saint-Georges, l’Arc de Triomphe de la Rua Augusta), de la Ribeira das Naus et depuis Cristo Rei.


Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose de ses activités frénétiques, mais les rives du Tage, où sont nés des villes, des légendes, des poètes et des chemins vers un nouveau monde, gagnent un nouveau sens en tant qu’espace de convivialité et de loisirs.