Route Saramago

 In 1998, he was awarded Nobel Prize in Literature.

José Saramago est naît le 16 novembre 1922 à Azinhaga, un petit village de Ribatejo aussi modeste que sa famille. Même s’il a grandit dans une maison sans livres, très tôt il fût passionné par ceux-ci. Son premier contact avec la littérature a eu lieu à l’école, mais lorsqu’il dût abandonner les études pour travailler en tant que serrurier, son attraction par les lettres l’emmena à fréquenter avec assiduité la bibliothèque municipale.

La curiosité intellectuelle fit du jeune Saramago un autodidacte mais également un homme engagé avec les causes de son temps. Opposant du régime salazariste, il adhère au Parti Communiste Portugais en 1969. Il fut également un critique féroce de l’Eglise Catholique, cible préférentielle de certains des ouvrages qu’il a écrits, tels que “Le Dieu manchot” (1982), “L’Evangile selon Jésus-Christ” (1991) et “Caïn” (2009).

Jusqu’en 1976, date à partir de laquelle il s’est entièrement dédié à la carrière littéraire, il a connu plusieurs métiers. Il a été dessinateur, fonctionnaire dans le domaine de la santé et de la prévention sociale, traducteur, éditeur et journaliste.

Son premier roman, “Terre de péché”, date de 1947. 19 ans se sont écoulés jusqu’à ce qu’il publie à nouveau, cette fois-ci un livre de poésie, “Poèmes Possibles”. Les années suivantes, sa production littéraire fut régulière et diversifiée, avec des œuvres de différents styles littéraires, tels que la poésie, le roman, le comte et le théâtre.

En tant que romancier, l’auteur a été consacré lorsqu’il a reçu le prix « Cidade de Lisboa » avec son œuvre “Relevé de terre”, qui est devenue un best-seller international. Avec le roman “Le Dieu manchot” (1982), considérée son œuvre la plus iconique, il a reçu le prix du Pen Club Portugais. “L’année de la mort de Ricardo Reis” (1984) a été distingué avec les prix “Prémio da Crítica”, “Prémio Dom Diniz”, le prix du journal The Independent et à nouveau le prix du Pen Club Portugais.

Un an plus tard, l’écrivain reçoit la distinction de “Comendador da Ordem Militar de Sant’Iago da Espada” (en 1998 il passerait au degré supérieur de “Grande-Colar” du même Ordre, honneur généralement réservée aux Chefs d’Etat). En 1995 il reçoit la plus haute distinction des lettres portugaises, le “Prémio Camões”, et trois ans plus tard il reçoit le Prix Nobel de la Littérature.

Avec une œuvre traduite dans plus de 42 langues, l’auteur est également reconnu dans le cinéma, lorsqu’en 2008 son roman “L’aveuglement” (1995), sous la direction de Fernando Meirelles, est adapté au grand écran. En 2010, un comte extrait du livre “Quasi objets” est adapté au cinéma, donnant origine au film “Embargo”, du réalisateur portugais António Ferreira.

Après son deuxième mariage avec la journaliste espagnole Pilar del Rio, Saramago a décidé d’habiter à partir de 1993 à l’île de Lanzarote, dans l’archipel des Canaries. Toujours attentif au monde qui l’entourait, sa consécration littéraire ne l’a jamais empêché de se dédier aux causes dans lesquelles il croyait. En 2007 il a crée la Fondation José Saramago pour la défense et la diffusion de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et des problèmes de l’environnement, mais il n’a pas vécu assez longtemps pour assister à son inauguration en 2012 dans la Casa dos Bicos, à Lisbonne.

Il est mort en Espagne le 18 juin 2010, mais la fondation avec son nom maintien le projet culturel et social vivant, sous la direction de sa femme, Pilar del Rio.