Route Fado

Découvrez les quartiers typiques de fado et des lieux qui resteront gravés dans votre mémoire.

Joel Pina

17 Février 1920 (Guitariste)


Joel Pina est une référence dans l’histoire du fado, non seulement par sa virtuosité en tant qu’instrumentiste mais également par le rôle fondamental qu’il a joué dans l’intégration de la guitare basse dans l’univers du fado. Ce n’était pas un instrument usuel pour l’accompagnement du fado. C’est Joel Pina qui, à partir des années 50, l’a introduit dans cet environnement sonore. Il a intégré le quartet de guitares de Raul Nery et a accompagné de nombreux fadistas renommés tels que Maria Teresa de Noronha et Amália, avec qui il a parcouru le monde.

José Carlos Ary dos Santos

7 Decembre 1937 - 18 Janvier 1984 (Auteur)


Poète ayant un talent immense, il a écrit quelques-uns des plus beaux versets chantés du fado. À la qualité lyrique de sa poésie il a additionné une liberté créative qui a rénové la chanson traditionnelle de Lisbonne. Le plus grand exemple de son influence peut se trouver dans l’album de Carlos do Carmo “Um Homem na Cidade”, dont il a écrit toutes les paroles, et qui a marqué l’histoire du fado. Bien qu’il ait gagné grande notoriété dans la musique légère portugaise, contribuant ainsi à sa rénovation, l’héritage qu’il a laissé dans le fado est inestimable.

Lucília do Carmo

4 Novembre 1919 - 19 Novembre 1998 (Interprète)


Elle a reçu sa carte professionnelle à l’âge de 17 ans. Bien qu’elle soit naît en Alentejo, la chanson de Lisbonne lui est très vite rentrée dans l’âme et elle s’est consacrée comme l’une des plus grandes fadistas de sa génération. “Maria Madalena”, “Travessa da Palha” et “Loucura” sont quelques-uns de ses plus grands succès. Elle a été propriétaire et tête d’affiche d’une des plus prestigieuses maisons de fado du Bairro Alto, la “Faia”, et est la mère du grand fadista Carlos do Carmo.

Manuel de Almeida

27 Avril 1922 - 31 Decembre 1995 (Interprète)


Il est naît dans le quartier de Bica. À l’âge de dix ans il tournait déjà autour des refuges des fadistas, fasciné par les tertulias, les accords des guitares et surtout par les interprètes de fado. À l’adolescence il chantait en tant qu’amateur, mais sa carrière a débuté plus tard, une nuit où il s’est aventuré dans une des maisons les plus renommées des années 50, la Tipóia. Il a chanté deux fados et immédiatement il a était recruté et plus jamais il s’est arrêté. Sa spécialité était le fado castiço.

Maria da Fé

25 Mai 1942 (Interprète)


Elle a commencé à chanter pendant son enfance dans des fêtes d’amateurs et elle est rentrée encore très jeune dans le casting d’une des plus fameuses maisons de fado, Adega Machado, où elle a débuté sa carrière professionnelle. En 1975 elle a ouvert avec son mari sa propre maison, Senhor Vinho. Interprète de thèmes si emblématiques tels que “Cantarei até que a voz me doa” et “Valeu a Pena”, elle possède une voix puissante et unique.