Route Fado

Découvrez les quartiers typiques de fado et des lieux qui resteront gravés dans votre mémoire.

Mariza

16 Decembre 1973 (Interprète)


Des musiciens de diverses nationalités ont joué avec Mariza et sa voix s’est mélangée plusieurs fois avec celle d’artistes fameux tels que Sting ou Tito Paris. Elle chante le fado, mais elle laisse que les sons du jazz, flamenco ou les rythmes du Cap Vert s’y mélangent, parce qu’elle aime s’aventurer et essayer les expériences sonores. Grand nom de la nouvelle génération de fadistas, elle a été choisie comme ambassadrice lors de la candidature du fado au Patrimoine Immatériel de l’Humanité. Possédant une carrière internationale solide, le journal britannique The Guardian l’a nommé “diva de la musique du monde”.

Maria Teresa de Noronha

7 Septembre 1919 - 5 Juillet 1993 (Singer)


Noble de naissance, Maria Teresa de Noronha s’est initiée très tôt en chantant dans le cercle fermé des fêtes familiales, mais son talent évident l’a projeté dans une carrière qui s’est développée essentiellement dans la radio. Pendant 23 années consécutives elle a chanté dans une émission de radio en live jusqu’au jour où elle a décidé d’arrêter en 1962. Elle est devenue une figure publique emblématique d’un type de fado auquel on a donné le nom de « fado aristocratique ».

Mário Moniz Pereira

11 Février 1921 - 31 Juillet 2016 (Compositeur, Auteur)


Grand amant du fado, il a été un notable compositeur et parolier. Tout au long de sa vaste carrière il a écrit plus de 130 thèmes, interprétés et enregistrés par des artistes de plusieurs générations. “Fado Varina” et “Valeu a Pena” sont des exemples de quelques-uns de ses thèmes qui sont rentrés directement dans le patrimoine musical et poétique du fado.

Mário Pacheco

9 April 1953 (Guitariste, Compositeur)


Il est considéré l’un des plus brillants et talentueux guitaristes de l’actualité. Fils du guitariste António Pacheco, qui a accompagné les grandes voix du fado, il a suit le même chemin en tant qu’exécutant, mais il s’est fait remarquer également en tant que compositeur. “Um Outro Olhar”, son premier album sortit en 1992 porte bien son nom, montrant une approche très personnelle au fado. Quelques années plus tard, le magazine britannique Songlines mettait en évidence son album “A Música e a Guitarra” comme l’un des meilleurs de 2007 dans la catégorie de world music.

Mísia

18 Juin 1955 (Interprète)


Fille de père portugais et de mère espagnole, elle a passé une grande partie de son enfance en Espagne. Elle s’est familiarisée avec le fado grâce à sa mère qui l’écoutait à la maison. Lorsqu’elle retourne au Portugal, en 1990, elle lance un album, “Mísia”, qui la présente au public portugais avec une personnalité marquée et une approche à l’écart des normes traditionnelles. Elle aime chanter les poètes érudits, préférence qui lui a valu l’épithète de “fadista intellectuelle”. Elle a une carrière internationale consolidée, surtout en Espagne, France, Angleterre, Argentine et Japon.